frendeitptrues
button facebook 1

instagram

 1. La chienne gestante

Les précautions à prendre au cours de la gestation tombent sous le coup du bon sens.
Dans le deuxième mois, si la chienne ne doit pas être "mise dans du coton " pour ne pas la stresser, il conviendra néanmoins de restreindre son activité physique : plus de courses, de chasse ou d'agility ; on limitera également les déplacements et les expositions ; enfin, les chiennes gestantes seront séparées de leurs congénères durant les deux dernières semaines afin de limiter au mieux chahuts et bagarres.
Les traitements médicaux chez une femelle gestante ne sont pas toujours inoffensifs. Un certain nombre de médicaments sont connus pour induire des avortements, volontaires ou non. On a également mis en évidence le danger des corticoïdes (naissance de chiots anasarques présentant des œdèmes sous-cutanés), ainsi que de certains antibiotiques (chloramphénicol, tétracyclines, amphotéricine, …), ou d'autres médicaments tératogènes. D'une façon générale, la prudence veut que l'on s'abstienne de tout traitement non indispensable à la santé immédiate de la chienne gestante.
A l'opposé, la transmission des vers ronds étant possible par voie trans-placentaire au cours de la gestation, il en important que la future mère soit parfaitement déparasitée : on conseille classiquement de la vermifuger au début des chaleurs, mais il faudra également renouveler le traitement environ 10 à 20 jours avant la fin de la gestation, afin que la contamination des chiots lors de l'accouchement soit minimale.
On veillera également à respecter les normes de la diététique canine et en particulier à éviter les surdosages en vitamine A ou D : une hypervitaminose D peut être à l'origine de calcinose généralisée, avec précipitation de cristaux de calcium dans l'organisme des futurs chiots ; l'excès de vitamine A induit généralement une momification fœtale, des malformations du système nerveux ainsi qu'une calcinose tissulaire ou cardiaque.
Enfin, la chienne gestante devra également être prémunie des différents germes infectieux tels que le virus de la maladie de Carré, l'herpes virus et le parvovirus, certaines bactéries (Brucella en particulier) ou des agents parasitaires (toxoplasmes), par l'intermédiaire des vaccinations et d'une gestion satisfaisante des risques de contamination.

L'actualité Dacca

  • 1