frendeitptrues
button facebook 1

instagram

 
2. Maladie de Carré, Hépatite de Rubarth


Le virus de Rubarth (CAV1) est connu depuis 1951 comme agent responsable de mortalité néonatale. Il peut entraîner une mort subite dont seul le laboratoire est susceptible de préciser l'étiologie (et encore, dans des conditions difficiles, puisque le virus doit être isolé après culture sur reins de chiens). Une forme plus lente, caractérisée par un dépérissement et l'installation d'un coma, a été décrite mais demeure particulièrement rare.

La forme congénitale de la maladie de Carré peut être observée lorsque l'infection d'une femelle a lieu pendant la gestation : s'il n'y a pas avortement, le chiot né infecté meurt en quelques heures dans un syndrome convulsif qui n'a rien de pathognoonique. Cette symptomatologie foudroyante diffère de celle que l'on observe sur des chiots sevrés et laisse à penser que l'importance de cette virose en pathologie néonatale est vraisemblablement sous-estimée.

Néanmoins, la vaccination systématique des reproducteurs avant la période de gestation limite considérablement l'incidence de ces affections dans les élevages sérieux, et l'on ne les observe plus que lorsque les mères sont complètement démunies d'anticorps ou que la production de colostrum est trop faible (rappelons à ce propos que le colostrum peut parfaitement se congeler en prévision justement de ce genre d'accident).

Il convient cependant de rester prudent durant la " période critique ", cette fameuse période pendant laquelle le taux d'anticorps d'origine maternelle chez le chiot est insuffisant pour le protéger du parvovirus, mais trop élevé pour que la vaccination puisse être opérante.

L'actualité Dacca

  • 1