frendeitptrues
button facebook 1


I. Interruption de la gestation

 Le décès de chiots nouveau-nés constitue toujours une amère déception pour l'éleveur, et l'on estime à environ 30 % la mortalité des chiots entre la naissance et la 7e semaine, avec 10 à 12 % de mortinatalité, 13 à 15 % de mortalité dans les 15 premiers jours et 7 à 10 % entre le 15e jour et la 7e semaine.
Ces statistiques, confrontées au prix d'un chiot, font de la pathologie néonatale une préoccupation majeure des éleveurs et des cynophiles ; il s'agit cependant d'un aspect de la pathologie canine qui a été souvent délaissée comparativement à l'étude des maladies infectieuses du chien après sevrage.
La pathologie périnatale, qui prend généralement un aspect épizootique même si la composante contagieuse n'est pas systématique, regroupe des affections liées à l'immaturité physiologique du chiot, à des anomalies génétiques, à une incidence maternelle et / ou de l'environnement.

Les avortements observés chez la chienne font encore l'objet d'études peu nombreuses, probablement parce que leur intérêt économique a longtemps été considéré comme limité, sauf lorsqu'ils évoluent sous forme enzootique en élevage.

L'actualité Dacca

  • 1